Le poêle à gaz : tour d’horizon d’un appareil de chauffage de plus en plus convoité

Bien qu’il ne soit pas l’appareil de chauffage le plus en vogue à l’heure actuelle, le poêle à gaz est un appareil performant qui vaut le détour ne serait-ce que pour sa simplicité et son autonomie. Avantages et inconvénients d’un nouveau système de chauffage élégant qui n’a pas à rougir face à ses concurrents directs que sont les poêles à bois et les poêles à granulés.

Comment fonctionne le poêle à gaz ?

Le poêle à gaz, comme son nom l’indique, génère de la chaleur grâce à la combustion du gaz. Raccordé à une bouteille de propane ou de butane, on peut le décliner en trois familles :

  • le poêle à gaz infrableu est le plus utilisé et reconnaissable par sa flamme bleue lors de l’utilisation ;
  • le poêle à catalyse qui diffuse de la chaleur par rayonnement grâce à un panneau en céramique et cela sans la moindre flamme. Ce procédé permet de réduire la propagation de gaz toxique mais aussi la consommation énergétique de l’appareil ;
  • Le poêle à gaz infrarouge engrange de la chaleur afin de la diffuser plus longtemps grâce à un système de briques réfractaires.

Notez de bien choisir l’installateur (de préférence qualifié par Qualigaz, organisme de contrôle d’installations domestiques de gaz), afin de veiller à la bonne installation de votre poêle.

Les points forts du poêle à gaz

Il y a pléthore d’avantages au poêle à gaz, même si ce dernier n’appartient pas aux combustibles propres favorisés par la nouvelle transition énergétique. L’appareil est :

  • autonome : nul besoin de le recharger ;
  • simple d’utilisation : ne nécessite aucun stockage de combustible (pas de suie ni de poussière) ;
  • rendement en chaleur très performant ;
  • très facile d’installation. Vous ne serez pas obligé de le raccorder à un quelconque conduit d’évacuation de fumée. Un raccordement au gaz par tuyaux rigides ou flexibles est suffisant tout comme l’évacuation que vous pourrez opérer grâce à une ventouse ou un conduit de cheminée ;
  • une installation de faible puissance, ce qui est idéal pour chauffer une maison en intersaison.

D’un point de vue esthétique, le poêle à gaz se fond dans votre décoration intérieure et se décline en de nombreux styles, du classique au design plus élaboré. Vous pourrez également vous munir de fausses bûches en brique, afin de faire passer votre poêle à gaz pour un poêle à bois.
Un large éventail de choix existe également concernant les modèles. Vous pourrez opter pour le modèle à flamme visible et ceux à accumulation qui chaufferont bien plus votre intérieur, parfois malheureusement au détriment du visuel.
L’un des gros avantages du poêle à gaz est l’immédiateté. En effet, il vous suffira d’allumer le poêle avec votre télécommande et l’appareil dégagera instantanément la chaleur demandée.
Enfin, c’est bien le prix alléchant du poêle à gaz qui finira par vous séduire. Même si le coût de l’installation équivaut à celle du poêle à bois, le poêle à gaz sera quand à lui bien moins onéreux (entre 1 500 et 5 000 euros). Le prix du gaz naturel équivaut à celui des granulés de bois.

Les points faibles du poêle à gaz

Si ce type de poêle doit comporter un hic, c’est bien au niveau du type d’énergie utilisée. Le gaz se trouve être une énergie fossile non renouvelable et non inscrite dans une logique écologique de développement durable.
Afin d’optimiser la sécurité de l’appareil, il faudra également opter pour un poêle à gaz doté d’un dispositif d’arrêt automatique qui coupe la conduction en gaz dès que la flamme s’éteint . Le nettoyage régulier et la révision annuelle du brûleur sont par ailleurs indispensables. L’autre bémol que l’appareil peut comporter aux yeux des utilisateurs est l’absence visuelle du feu qui enlève l’aspect “spectacle” si cher à de nombreuses personnes.
Le crédit d’impôt sera également inaccessible car le poêle à gaz n’est pas un appareil à énergie propre.
Les poêles à gaz ancienne génération doivent être entretenus avec précaution, car certains comportent des risques d’intoxication. La norme allemande Din+ est par ailleurs la référence concernant la qualité d’un appareil.
Même si le prix du poêle à gaz est généralement moins important que ses concurrents, le prix du gaz est deux fois supérieur à celui du bois.

En résumé, le poêle à gaz est une formidable alternative aux poêles à bois et à granulés. Son prix bas et sa facilité d’utilisation séduiront, mais pourront rebuter les écologistes convaincus, ainsi que ceux qui privilégient le cachet esthétique de leur appareil. Toutefois, ce type de poêle deviendra sûrement un incontournable du chauffage dans le futur.
Pour en savoir plus sur le poêle à gaz: https://www.leroymerlin.fr/comment-choisir/comment-choisir-son-poele-au-gaz-naturel.html#